L’addiction au sucre : ça existe ?

L’addiction au sucre : ça existe ?

Partager cet article :

Pourquoi est-il si difficile de résister aux pâtisseries, aux chocolats de Noël ? Quel mécanisme se cache derrière cette forme de compulsion que l’on peut ressentir à l’idée de manger quelque chose de réconfortant ?

Oui, les comportements compulsifs fassent à la nourriture existent. Il s’agit d’anorexie mentale, boulimie nerveuse et hyperphagie boulimique. Ce sont donc des pathologies étiquetées et relativement rares, qui peuvent avoir pour origine des perturbations neuronales, hormonales… Ces pathologies ne sont pas notre sujet ici.

La question ici est de savoir se qui se passe chez une personne par ailleurs en bonne santé quand elle mange des produits sucrés en excès et pourquoi il est si difficile pour elle d’y résister.

Autrement dit, est-il possible d’être addict au sucre ?

l'addiction au sucre, comment ça marche ? Réduire sa consommation de sucre est bénéfique en terme de santé mais peut-on arrêter le sucre complètement ?

Mécanismes de l’addiction et sucre

Un certain nombre d’études menées sur des rats ont montré que le comportement de ces animaux en présence de quantités de sucre importante et proche de celui que l’on peut observer chez des toxicomanes. Dans certains cas, les rats sont même plus enclins à se diriger vers un packet d’Oréo que vers de l’héroïne !

Pour autant, peut-on considérer que l’addiction au sucre existe vraiment ?

Pas vraiment. Le terme d’addiction, quand on se réfère au sucre est un abus de language, et ce, pour plusieurs raisons.

✔️ Notre corps a besoin de sucre pour survivre.

Les glucides sont notre principale source d’énergie. Contrairement à la cocaïne ou l’héroïne !

Une conduite addictive, au sens médical du terme, mène généralement à l’isolement, peut conduire à commettre des infractions ainsi qu’a des overdoses parfois mortelles ! Ce n’est pas vraiment ce qui se produit quand vous avalez un pot entier de Nutella !

Pourtant biologiquement parlant, la nourriture est capable de déclencher le même type de besoin irrépressible que la consommation d’héroïne ou de morphine.

Voici comment.

Sucre et réconfort : le circuit des opioïdes

Disons que vous venez de tremper le doigt dans le pot de Nutella des enfants. Le goût est merveilleux, les cris des enfants s’éloignent, vous commencez à flotter.

Ce qui se passe au niveau biologique, c’est que ce simple échantillon vient d’activer votre circuit des opiacés.

Les opiacés (endorphines, morphine, codéine, héroïne…) sont des molécules qui véhiculent la sensation de plaisir et calment la douleur.

Votre cerveau est donc en train dire « mmm, ça fait du bien ! ».

Sucre et dopamine

A – La récompense

Du coup, pour lui faire plaisir, vous tentez à nouveau l’expérience.

Cette fois-ci, vous stimulez alors un 2e circuit, le circuit dopaminergique.

✔️Le circuit de la dopamine est le circuit de la récompense

Simplement, la différence entre les 2 est la suivante : le circuit des opiacés vous dit « J’AIME » quand le circuit dopaminergique vous dit « JE VEUX ».

Plus ce que vous mangez vous donnera une sensation de réconfort, plus le circuit dopaminergique sera activé de manière puissante.

Et il s’agit, en réalité, d’un circuit très puissant. Celui qui vous donne la motivation nécessaire pour lever vos fesses du canapé et aller chercher cette tablette de chocolat alors que vous êtes bien au chaud sous votre couverture à regarder Netflix !

Et vous remarquerez qu’à l’inverse, quand vous devez passer la serpillère ou remplir votre déclaration d’impôt, vous pouvez trouver sans effort 1000 raisons de repousser ces tâches au lendemain !

B – L’anticipation de la récompense

Et là où ça devient vraiment compliqué, c’est que la dopamine va être libérée non seulement au moment où vous mangez ce qui vous plait, mais aussi quand vous y pensez !

Ainsi, le simple fait de penser à cette tablette de chocolat focalise votre cerveau sur elle, quelle que soit votre occupation du moment. Et malgré votre bonne volonté, il y a de fortes chances pour que vous ne résistiez pas très longtemps !

l'addiction au sucre : c'est quoi ? Pourquoi certaines personnes ne peuvent-elles pas s'empêcher de se jeter sur des produits sucrés

Notre relation au sucre

Différentes sources de sucres

Tous les sucres (les glucides, pour être exacte) ne se valent pas.

Les sucres simples et facilement digestibles ne vont pas provoquer les même réactions que les fibres alimentaires, ni même qu’un fruit entier.

Il est peu probable que vous ayez le même comportement devant à un gratin de brocoli ou une salade que devant un paquet de cookies !

Ce phénomène se produit généralement pour des aliments contenant des sucres transformés, raffinés, associés à des graisses elles aussi raffinées donc, globalement, des produits issus de l’industrie agroalimentaire, cuisinés avec beaucoup d’amour dans un laboratoire ou une usine !

Les édulcorants

Et ce phénomène se produit aussi avec certains édulcorants. Le mécanisme n’est pas encore totalement clair mais il apparait que, malgré l’absence d’apport direct de calories, les édulcorants ont tendance à nous faire prendre du poids car ils poussent à manger plus.

Les édulcorants agissent comme un leurre, nous donnant l’impression que l’on mange sucré alors que ce n’est pas le cas. Notre cerveau, qui réagit au goût, se comporte donc de la même façon que quand on mange un aliment réellement sucré.

Autrement dit, les édulcorants entretiennent l’envie de sucré.

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas une fatalité ! En rééquilibrant son alimentation, on parvient progressivement à limiter ces phénomènes et à les contrôler.

[Pensez à télécharger votre guide gratuit pour débuter sans stress votre rééquilibrage alimentaire et commencer votre journée avec un petit-déjeuner sain et équilibré.]

Pourquoi parle-t-on d’addiction au sucre

Comme on vient de le voir, la consommation de sucre, et plus généralement de produits industriels toujours trop sucrés/salés, conduit à des réactions biochimiques similaires à celle générées par la consommation de stupéfiants. D’où le parallèle.

Et bien que les effets du sucre ne soient pas les mêmes que ceux des drogues, ils restent délétères à moyen et long termes, les issues les plus évidentes étant l’obésité et le diabète de type 2.

Réduire sa consommation de sucre pour rééquilibrer son alimentation

Réduire sa consommation de glucides, notamment sous formes de sucres ajoutés et transformés est donc primordial pour rester en bonne santé.

Et il en va de même pour la consommation de produits ultra-transformés en général (sucre, gras, farine blanche – qui est traitée par l’organisme de la même manière qu’un sucre rapide) Les aliments issus de l’industrie agroalimentaire ne devraient quasiment pas avoir de place dans vos placards, et que très rarement dans vos assiettes.

✔️ Ces 2 notions sont les piliers d’une alimentation saine et sont donc 2 étapes qu’il vous faudra franchir pour rééquilibrer votre alimentation.

Mais pas d’inquiétude, rééquilibrer son alimentation, ce n’est pas se priver en permanence ou entamer un énième régime. C’est apprendre à satisfaire ses besoins alimentaires avec des produits nourrissants et de qualité, et s’autoriser de petits plaisirs de temps en temps.

Car quand votre alimentation est à 80 % saine et de qualité, cela vous laisse de la place pour vous lâcher sur les 20 % restant si vous le souhaitez, et ce sans culpabiliser.

Et, quels que soient vos impératifs et votre rythme de vie, avec quelques connaissances et un peu d’organisation, vous pourrez reprendre le pouvoir sur votre assiette pour la vie. Avec à la clef, une énergie incroyable et un poids de forme stable, sans souffrir.

Si vous vous êtes reconnu dans les comportements décrits tout au long de l’article, pas de panique ! En prendre conscience et comprendre pourquoi vous réagissez comme vous réagissez est déjà un pas énorme vers le changement.

Sources :

Réaction de notre cerveau au sucré

Le problème réside dans la qualité et la quantité de sucre que nous consommons.

Réservant la consommation d’aliments à base de produits raffinés (sucre, gras, farine blanche – qui est traitée par l’organisme de la même manière qu’un sucre rapide) à de rares occasions

Les aliments issus de l’industrie agroalimentaire ne doivent pas avoir de place dans vos placards, et que très rarement dans vos assiettes.

Rééquilibrer son alimentation, ce n’est pas se priver en permanence ou entamer un énième régime. C’est satisfaire nos besoins alimentaires avec des produits nourrissants et de qualité, et s’autoriser de petits plaisirs de temps en temps.

Car quand votre alimentation est à 80 % saine et de qualité, cela vous laisse de la place pour vous lâcher sur les 20 % restant si vous le souhaitez, et ce sans culpabiliser.

Et, quels que soient vos impératifs et votre rythme de vie, avec quelques connaissances et un peu d’organisation, vous pourrez reprendre le pouvoir sur votre assiette pour la vie. Avec à la clef, une énergie incroyable et un poids de forme stable, sans souffrir.

QUE FAIRE

Si vous vous êtes reconnu dans les comportements décrits tout au long de l’article, pas de panique ! En prendre conscience et comprendre pourquoi vous réagissez comme vous réagissez est déjà un pas énorme vers le changement.

Si vous souhaitez rééquilibrer votre alimentation, le 1er pas est de vous sevrer de sucre afin de vous défaire de ce comportement addictif.

Ensuite, pas à pas, vous pourrez modifier votre alimentation, découvrir et tester de nouvelles recettes et manger sain en vous faisant plaisir.

Maintenant, vous vous sentez peut-être perdu, vous ne savez pas où commencer.

Je vous conseille de démarrer doucement, en vous focalisant sur 1er repas de la journée, que ce soit votre petit-déjeuner (lien) ou votre repas de midi si vous jeûnez de manière intermittente. Quand vous aurez dompté ces pics de glycémie permanents, votre esprit sera plus serein et vous pourrez alors vous focaliser sur l’étape suivante.


Partager cet article :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :