3 bonnes raisons de réduire votre consommation de sucre

3 bonnes raisons de réduire votre consommation de sucre

Partager cet article :

Ahh le sucre ! Si doux, si agréable qu’on a l’impression qu’on ne pourrait pas passer une journée sans lui. Consommé en excès, il a pourtant des conséquences extrêmement néfastes sur notre santé.

En voici trois.

La 1ère sera certainement du déjà-vu pour vous mais elle mérite tout de même qu’on lui accorde un peu d’attention ; il s’agit de l’épuisement du pancréas qui va déboucher sur l’apparition d’une maladie chronique bien connue, le diabète de type 2.

Les 2 suivantes sont moins connues et pourtant, vous allez voir qu’elles ont des retentissements d’envergure sur votre santé et votre bien-être.

Je vais donc vous les détailler dans cet article.

L’épuisement du pancréas

Pour rappel, voici où se situe le pancréas dans le corps humain.

Anatomie et localisation du pancreas, organe sécréteur de l'insuline, du foie et de la vésicule biliaire

Le pancréas est un organe sécréteur et il nous intéresse ici plus particulièrement puisque c’est lui qui est en charge de sécréter l’insuline, cette hormone responsable du passage du glucose du sang vers nos tissus.

Nous avons déjà vu plus en détail dans cet article ce qui se passe quand on avale un produit contenant du sucre. En bref, votre glycémie (taux de glucose dans le sang) va augmenter ce qui va entrainer la libération d’insuline par le pancréas.

Ce phénomène se produit chaque fois que la glycémie augmente. De fait, plus vous consommez de sucre, plus vous allez avoir besoin d’insuline pour disposer du glucose circulant dans le sang.

Quand vous consommez du sucre en excès, vous obligez votre pancréas à synthétiser de l’insuline en permanence. Petit à petit, il s’épuise et va progressivement perdre sa capacité à produire de l’insuline à la hauteur des besoins de votre organisme, voire plus du tout.

Le diabète de type 2 se traduit par cette incapacité, partielle ou totale, du pancréas à produire de l’insuline en réponse aux pics de glucide sanguin. Le glucose ne peut donc plus être capté par les cellules comme il le devrait et, en excès dans le sang, il va s’accumuler et provoquer des dégâts.

Vieillissement accéléré

Quand la glycémie est élevée (au delà de la normalité) depuis trop longtemps, il se produit dans notre corps une réaction appelée “Réaction de Maillard”.

Il s’agit de la fixation de molécules de glucose sur des protéines. On obtient alors des protéines glyquées (hémoglobine notamment), de taille importante et inaptes à remplir leur fonction.

Cette réaction se produit chez les personnes ayant un diabète non ou mal équilibré mais pas uniquement.

Ce phénomène va alors avoir un retentissement sur l’ensemble des organes, selon son importance.

On peut notamment citer une perte de fluidité des membranes cellulaires, des troubles de la circulation sanguine, des troubles de l’oxygénation des tissus et donc un vieillissement précoce des tissus (peau, articulations, cerveau, muscles…).

Déséquilibre de la flore intestinale

Le dernier effet néfaste en terme de santé lié à une consommation trop importante de sucre et dont nous allons parler aujourd’hui va être le déséquilibre de la flore intestinale et ses répercussions.

Notre flore intestinal, à l’état d’équilibre, contient majoritairement des bactéries, de bonnes bactéries avec lesquelles nous vivons en symbiose, Elles ont besoin de nous et nous avons besoin d’elles.

Notre flore intestinale comporte aussi des levures (Candida Albicans par exemple, pour ne citer qu’elle) mais en quantité moindre.

Quand nous consommons trop de sucre, nous nourrissons particulièrement cette population de levure qui, du coup, va s’étendre au détriment de la population bactérienne qu’elle côtoie.

Quand les levures se retrouvent en trop grande quantité, on parle de dysbiose. L’équilibre est rompu et il en résulte un certain nombre d’effets indésirables plus ou moins visibles.

Les plus bruyants vont être des douleurs post-prandiales (après un repas), des troubles du transit (constipation ou diarrhée), des ballonnements, des flatulances.

A ces symptômes gênant vont s’ajouter des troubles indirects, moins détectables mais dont les conséquences vont malheureusement être importante.

Les bactéries composant notre flore participent à la bonne digestion des nutriments. Elles participent aussi à la synthèse de certaines vitamines, elles ont un rôle dans notre immunité.

Quand l’équilibre symbiotique est rompu, la muqueuse intestinale se retrouve altérée ; elle pert son intégrité. C’est à ce moment que vont apparaitre des troubles de l’immunité (une sensibilité exacerbée aux petits virus et bactéries pathogènes), des intolérances alimentaires, des allergies.

On observe aussi une mauvaise absorption des micro-nutriments d’intérêt (antioxydants, vitamines, minéraux), un défaut de synthèse de certains neuromédiateurs ainsi que de certaines hormones.

En bref, un déséquilibre intestinal et une mauvaise digestion vont avoir des conséquences à tous les niveaux de notre métabolisme.

Et pour finir, les levures, on l’a dit, se nourrissent de sucre. Et elles réclament leur pitance ! Cette envie de manger que vous pouvez ressentir, c’est en partie à la demande de vos levures.

N’attendez plus pour réalisez votre détox au sucre !

J’espère vous avoir convaincu de l‘importance de réduire votre consommation de sucre.

Cela passe généralement par un arrêt total (mais temporaire!) de la consommation de sucres ajoutés ; un peu dur pendant les premiers jours mais bien plus rapide pour vous libérer de l’emprise du sucre et reprendre le contrôle de votre alimentation !

Je vous guide pas à pas dans mon programme en ligne

N’hésitez plus, les bénéfices à court et long terme en valent la peine !

En ce qui me concerne, j’ai réalisé cette détox progressivement au départ, j’ai donc mis plus temps à apprécier les changements que cela a entrainé dans ma vie.

Aujourd’hui, les plus flagrants sont le contrôle de mon alimentation sans souffrance, sans sensation de privation, le contrôle de mon poids sans besoin de régime, plus de fringales (ou très rarement) dans la journée, plus de pulsions alimentaires…bref, ils sont nombreux.

***

Vous arrive-t-il de ressentir ces pulsions, ce “besoin” de manger n’importe quoi (si possible gras et/ou sucré) ? Avez-vous l’impression que votre estomac dirige votre vie ? Partagez dans les commentaires ce que vous ressentez, que vous ayez déjà réaliser une détox au sucre ou pas !

Voici 3 bonnes raisons de réduire votre consommation de sucre rapiddement et pour de bon

Partager cet article :
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :