3 astuces minceurs naturelles pour diminuer votre glycémie

3 astuces minceurs naturelles pour diminuer votre glycémie

Partager cet article :

Dans cet article, Estelle vous fait profiter de son expertise, en temps que médecin, en vous livrant ces astuces pour réguler naturellement sa glycémie et donc son diabète.

Ces astuces vous seront utiles pour équilibrer votre alimentation même si vous êtes en bonne santé et elles vous aideront à rester mince et vous permettront de retarder voire d’éviter la survenue d’un diabète.

N’hésitez pas à aller visiter son blog, vous y trouverez un grand nombre de conseils santé et minceur de grande qualité et sans risques pour votre santé ! 

Bonne lecture !

Je m’appelle Estelle, je suis l’auteure du blog minceur-fitness-et-sante.com.

J’aimerais vous présenter aujourd’hui dans cet article invité, trois astuces minceur 

Avant de vous livrer ces trois astuces, il faut que je vous confie quelque chose.

Je suis diabétique de type un depuis que j’ai 15 ans, nous avons d’ailleurs, avec Alexandra, fait une petite interview récemment concernant le diabète, et vous pouvez la retrouver ici.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune. Elle est due à une destruction des cellules au niveau d’un organe que l’on appelle le pancréas. Ces cellules sont les cellules bêta de Langerhans, et elles servent à sécréter de l’insuline.

L’insuline est une hormone qui permet au glucose de rentrer dans toutes nos cellules (en tant que carburant). En l’absence ou en cas d’insuffisance d’insuline, le taux de sucre dans le sang s’élève, on parle alors d’hyperglycémie.

Le diabète de type 1 nécessite donc un traitement toute la vie par des injections d’insuline, on utilise également de plus en plus souvent des traitements par pompes à insuline.

Pourquoi est-ce que je vous explique cela, vous n’êtes peut-être pas venus sur cette page pour lire des informations concernant le diabète ?

En fait, je fais cette digression, car c’est en grande partie, pour ne pas dire totalement « grâce », à ce diabète, je sais c’est paradoxal, que j’ai appris de nombreuses astuces minceur et surtout santé au cours de ma vie.

Il s’agit en effet d’une maladie qui nécessite d’avoir une hygiène de vie la meilleure possible, si l’on ne veut pas développer à long terme des complications. Les complications sont nombreuses et potentiellement lourdes.

Je partage donc avec vous aujourd’hui trois astuces minceur, que j’utilise au quotidien pour optimiser l’équilibre de mon diabète, mais qui en réalité sont plutôt des astuces santé et minceur applicables à tout le monde.

Ces trois astuces aident à diminuer le taux de sucre dans le sang ou glycémie.

L’intérêt est de ne pas développer de diabète, mais aussi de ne pas grossir à cause de cette fameuse insuline.

En effet lorsque la glycémie s’élève (on parle d’hyperglycémie), de l’insuline est sécrétée chez une personne non diabétique, et cet excès d’insuline est responsable d’une accumulation des graisses et aussi dans un second temps d’une insulinorésistance.

Le sujet est vaste, et bien que ces notions soient intéressantes ce n’est pas le thème de mon article aujourd’hui.

J’imagine qu’à ce stade de la lecture vous espérez enfin voir arriver mes trois solutions ?

Ma 1ère astuce : utiliser de la cannelle.

Oui, vous avez bien lu, la cannelle.

  • La cannelle fait baisser la glycémie.

Bien sûr si vous empiffrez d’une énorme pizza ou d’un fast-food suivi d’une glace nappée de coulis caramel, vous pouvez toujours saupoudrer de cannelle, l’effet de cette dernière ne sera pas suffisant.

Mais dans la vie quotidienne en restant relativement raisonnable, la cannelle peut réellement rendre service.

Dès mon plus jeune âge, j’ai toujours adoré son goût. Une tarte aux pommes sans cannelle pour moi n’avait absolument aucun intérêt.

De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence une baisse du taux de sucre dans le sang grâce à l’apport d’une supplémentation en cannelle dans l’alimentation.

  • Mais figurez-vous qu’elle réduit aussi le cholestérol total,

le LDL que l’on appelle le mauvais cholestérol et même les triglycérides. Elle augmente par contre le taux de HDL qui lui est appelé bon cholestérol.

Les études ne sont pas tout à fait d’accord sur la quantité de cannelle à ajouter pour obtenir ce bénéfice, ni à la fréquence des prises. Cependant, je peux vous assurer de par mon expérience de diabétique (25 ans de diabète quand même !) que la cannelle m’aide réellement à maintenir des glycémies stables et surtout à éviter des pics hyperglycémie.

Je m’explique, je vous donne un exemple concret, pour le petit déjeuner il m’arrive de me préparer un chia pudding. Il s’agit d’un petit-déjeuner dont je raffole tant pour ses propriétés gustatives, que pour ses bénéfices santé avec notamment une source importante d’oméga trois : les graines de chia..

Je saupoudre toujours mon bol d’une belle cuillère à café bombée ou d’une cuillère à soupe plane de cannelle, que j’achète en bâton et que je réduis en poudre dans mon Thermomix.

J’ai pris ce petit-déjeuner des dizaines et des dizaines de fois, et chaque fois que je ne mets pas de cannelle, par oubli, parce que je n’en ai plus, ou parce que je suis très mal réveillée, ma glycémie a tendance à s’élever. Et lorsque je la contrôle deux heures après le petit déjeuner je sais exactement pourquoi, ce n’est pas la dose d’insuline que j’ai demandée à ma pompe insuline de m’injecter qui varie puisque je t’ai toujours la même pour ce petit-déjeuner standard que je connais par cœur, mais c’est bel et bien l’oubli de la cannelle.

avant le petit déjeuner  après le petit déjeuner chia-cannelle après le petit déjeuner chia-cannelle

Je ne saurais que vous conseillez d’essayer d’intégrer cet aliment santé, cette épice merveilleuse sur vos tartes, dans vos salades de fruits, dans vos yaourts, voire dans certains plats salés.

Vous n’êtes pas convaincus ? Faites quelques recherches sur Internet, et vous verrez que de plus en plus d’études se consacrent au bénéfice de sept épices.

Ma 2ème astuce : l’huile essentielle de Géranium rosat

Vous n’aimez pas la cannelle ?

Pas de panique, il y a d’autres solutions.

Lorsque j’ai commencé ma formation d’aromathérapie, je me suis forcément intéressée à ce qui pouvait améliorer le traitement de mon diabète de type 1.

Et c’est tout naturellement que j’ai découvert les vertus de l’huile essentielle de géranium rosat.

Cette huile essentielle était plutôt recommandée pour les personnes atteintes de diabète de type 2 et non pas de diabète de type 1 comme le mien. En effet, l’action de géranium rosat stimulerait le fonctionnement du pancréas (des patients atteints d’un diabète de type 2 et donc libération de l’insuline qui permet de contrôler la glycémie.

Pas de sécrétion d’insuline chez moi, il est HS.

Et pourtant après avoir essayé je peux vous assurer que cette huile essentielle marche aussi sur le traitement de mon diabète de type 1. Toujours est-il qu’il s’agit d’un outil efficace pour contrôler les glycémies et la maintenir à un niveau stable.

Je l’utilise sur des comprimés neutres, une à deux fois par jour, principalement au moment des repas les plus importants, une seule goutte de cette huile essentielle me donne des résultats efficaces.

On conseille de la prendre en fin de repas.

Maintenir une glycémie stable, pour une personne non diabétique, permet d’éviter les hyperglycémies, après les repas notamment. Ces hyperglycémies provoquent une hyper insulinémie, et, je vous le disais, l’insuline est une hormone qui fait grossir.

L’insuline diminue la libération des graisses et favorise leur stockage.

Vous l’aurez donc compris, il vaut mieux maintenir un taux de sucre stable dans le sang pour éviter ces désagréments.

Bien sûr, maintenir une glycémie stable aide à diminuer le risque de diabète et de complications auxquels il expose.

Cette huile essentielle n’est pas une des plus utilisées, les plus médiatisées, c’est pourquoi je tenais à vous la présenter aujourd’hui.

En effet, elle possède de nombreuses vertus autres que celle pour laquelle je l’ai découverte.

  • Notamment au niveau hormonal et nerveux, elle possède un effet équilibrant.
  • On l’utilise également en cas de problème dermatologique à type de mycoses et d’impétigo.
  • Vous pouvez également la retrouver dans des crèmes anti cellulite (l’huile essentielle de citron est aussi très intéressante dans ce cas) mais aussi dans des crèmes anti vergetures.

Pour cela, je vous conseille plutôt de trouver une recette qui vous convient et de les préparer vous-même.

  • Toujours dans les problèmes dermatologiques elle a une action bénéfique sur les peaux grasses et l’acné, qu’elle réduit.
  • C’est également pour son action anti-âge niveau cutané (antirides) que certains l’apprécient.

Elle aide à lutter contre les tâches de vieillesse, améliore la fermeté de la peau et embellit le teint.

  • C’est également un hémostatique puissant c’est-à-dire qu’elle diminue les saignements, par exemple lors de règles abondantes ou en cas de saignement gingival.

Ses deux voies d’utilisation principales sont donc la voie cutanée pour toutes ses vertus dermatologiques, mais également la voie orale pour ses vertus anti diabète et pour son effet équilibrant hormonal et « nerveux ».

Mon dernier allié anti diabète est le chrome.

Plus question de se faire plaisir au niveau gustatif en saupoudrant une épice, il s’agit ici de complément que je prends par voie orale.

Le chrome est un oligoélément.

Il augmente la sensibilité des tissus à l’insuline, ce qui veut dire que pour la même dose d’insuline les molécules de glucose à pénétrer dans les cellules seront plus nombreuses.

Ceci permet de maintenir un taux de glycémie stable.

Pour les personnes non diabétiques, cela permet de ne pas stimuler à outrance son pancréas et de ne pas avoir d’hyper insulinémie.

Pour une personne diabétique, cela permet de ne pas injecter trop d’insuline. L’autre avantage du chrome est qu’il a une action de digestion des graisses et des protéines en activant certaines des enzymes.

Il existe deux types de chrome : le chrome trivalent et le chrome hexavalent.

Le chrome hexavalent est toxique, c’est celui que l’on peut rencontrer dans les maladies comme l’hémochromatose.

Le chrome trivalent, lui, est bénéfique. C’est celui que l’on trouve dans les aliments et dans les suppléments que je consomme.

Certains aliments sont intéressants concernant le rapport en chrome, il s’agit notamment de la levure de bière et du foie de veau.

Impossible pour moi de manger du foie de veau, par contre la levure de bière fait parti des compléments que je prends quasi quotidiennement.

Elle me sert d’ailleurs souvent de support pour les huiles essentielles que je prends par voie orale, à la place d’un comprimé neutre.

Si vous n’êtes pas diabétique et que votre alimentation est équilibrée, il y a très peu de chances que vous ayez des carences en chrome et je ne vous conseille pas de prendre une supplémentation en chrome, bien qu’aucun effet secondaire n’ait été mis en évidence.

Par contre, vous pouvez utiliser la levure de bière comme complément alimentaire, car en plus de son apport en chrome elle vous apportera de nombreuses vitamines B qui sont essentielles à notre métabolisme.

D’ailleurs concernant la vitamine B, il semblerait que le chrome soit plus efficace lorsqu’il est associé à la prise de vitamines B (B8 entre autres).

Si vous aimez le foie de veau, pensez à en manger un peu plus souvent.

Bien que le chrome soit très populaire chez les sportifs et chez les gens qui cherchent à mincir, aucun effet n’a réellement été prouvé scientifiquement dans ces deux indications.

C’est pourquoi je ne pense pas que les supplémentations soient utiles chez une personne saine.

Si vous êtes diabétique, ou si vous avez dans votre entourage une personne diabétique, par contre, les effets sont réellement démontrés chez le diabétique qu’il s’agisse de type un ou de types deux.

Voilà, j’ai partagé avec vous ces trois astuces qui me permettent d’équilibrer au mieux mon diabète et d’éviter les montagnes russes de ma courbe de glycémie.

Mais ces astuces vous seront également bénéfiques pour rester en bonne santé et pour éviter une prise de poids en rapport avec une consommation exagérée de glucides.

Même si vous faites très attention à ce que vous mangez il est en effet probable que vous consommiez plus de glucides que vous n’en avez besoin.

J’ai l’habitude de conclure mes articles de cette façon : portez-vous bien les champions de la santé,

Estelle.

PS ci-jointe ma courbe de glycémie, prise ce matin avant et après avoir rédigé cet article. Mon petit-déjeuner se composer du pudding de graines de chiendent (je vous ai parlé) et je n’ai pas oublié la cannelle ! Vous pouvez constater que ma glycémie est tout à fait normale et qu’il n’y a quasiment pas de pics pour le petit déjeuner.

Re PS : je remercie Alexandra pour m’avoir permis de rédiger cet article invité sur son blog. Je vous le disais plus haut nous sommes devenue amies, mais je tiens à souligner, et aucun rapport avec notre amitié récente, qu’elle fournit un travail remarquable sur son blog, en vous donnant des informations de qualité, toujours vérifiées scientifiquement ce qui est bien rare de nos jours sur Internet, et qu’elle y met toute sa passion son énergie. Les informations que vous trouverez sur ce blog sont une mine d’or, je suis sûre que vous saurez les utiliser au quotidien et améliorer votre qualité de vie.

Références

Office of Dietary Supplements – Dietary Supplement Fact Sheet – Chromium. National Institutes of Health. [Consulté le 14 octobre 2010] http://ods.od.nih.gov
National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI. [Consulté le 12 janvier 2011]. www.ncbi.nlm.nih.gov
Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements – Chromium, Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 14 octobre 2010]. www.naturalstandard.com
The Linus Pauling Institute. Micronutrient Information Center, Chromium. [Consulté le 14 octobre 2010] lpi.oregonstate.edu
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Herbs & Supplements – Chromium, ConsumerLab.com. [Consulté le 14 octobre 2010]. www.consumerlab.com
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26406393

Chromium, zinc and magnesium status in type 1 diabetes.

Lin CC, Huang YL.

Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2015 Nov;18(6):588-92. doi: 10.1097/MCO.0000000000000225. Review.

Systematic review and meta-analysis of the efficacy and safety of chromium supplementation in diabetes.

Suksomboon N, Poolsup N, Yuwanakorn A.

J Clin Pharm Ther. 2014 Jun;39(3):292-306. doi: 10.1111/jcpt.12147. Epub 2014 Mar 17. Review.

The role of Chromium III in the organism and its possible use in diabetes and obesity treatment.

Lewicki S, Zdanowski R, Krzyżowska M, Lewicka A, Dębski B, Niemcewicz M, Goniewicz M.

Ann Agric Environ Med. 2014;21 (2) :331-5. doi: 10.5604/1232-1966.1108599. Review.

Cinnamon for diabetes mellitus.

Leach MJ, Kumar S.

Cochrane Database Syst Rev. 2012 Sep 12;(9) :CD007170. doi: 10.1002/14651858.CD007170.pub2. Review.

Cochrane review brief: Cinnamon for diabetes mellitus.

Andrews L.

Online J Issues Nurs. 2013 Feb 26;18(2):12. Review. No abstract available.

Antimicrobial activity of geranium oil against clinical strains of Staphylococcus aureus.

Bigos M, Wasiela M, Kalemba D, Sienkiewicz M.

2012 Jun 26;11:81. doi: 10.1186/1476-511X-11-81.
Hypoglycemic and antioxidant effects of leaf essential oil of Pelargonium graveolens L’Hér. in alloxan induced diabetic rats.

Partager cet article :
  • 7
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez gratuitement "Débuter l'aromathérapie : 7 notions essentielles"

%d blogueurs aiment cette page :