Huiles essentielles et coup de soleil : conseils de saison #1

Partager cet article :

Spring is coming 😉 !

Petit focus aujourd’hui sur les coups de soleil : 

  • comment les éviter (c’est quand même plus sympa et meilleur pour la santé !)
  • que faire si on en attrape

 

Pour éviter les coups de soleil, la formule est simple :

 

Crème solaire indice 30 à 50 + protection physique (t-shirt, parasol, chapeau/casquette)

 

coup de soleilPour entrer dans les détails, disons que :

* Chez les nourrissons et les enfants de moins de 3 ans, l’exposition solaire est à proscrire TOTALEMENT. Leur peau immature n’a pas les mêmes capacité d’auto-protection que celle d’un adulte. D’autre part, il vaut mieux préserver leur capital soleil le plus longtemps possible.

Qu’est-ce que le capital soleil ?

Il s’agit d’une notion assez abstraite qui correspond à la quantité totale de rayonnement ultra-violet que notre peau est capable de recevoir dans sa vie avant que ses mécanismes de défenses ne soient dépassés.

Quand c’est le cas, on peut déclencher des lucites estivales (rougeurs et boutons sur la peau en réaction à une exposition, même de courte durée). On voit aussi apparaitre des tâches, des pré-cancers voir de véritable cancers cutanée.

 

Attention à la réverbération ! Un bébé sous un parasol ou dans une poussette, à l’ombre, doit quand même porter un t-shirt (les t-shirt anti-uv sont très pratiques, surtout quand bébé commence à se déplacer !), une casquette ou un chapeau et des lunettes de soleil (catégorie CE 4 si possible, 3 au minimum).

Pensez aussi à appliquer de la crème solaire sur les zones non couvertes (visage, mains,…). Vous en trouverez pour bébé, chez La Roche Posay, par exemple. Quant à Avène, ils ont une démarche éco-responsable en minimisant l’impact de leur soins solaires sur la faune et la flore des océans. Bref, je n’ai d’action ni chez les 1er, ni chez les 2nd :-), il existe d’autres marques très bien aussi ! (Si vous souhaitez un article plus spécifique sur le sujet, n’hésitez pas à me laisser un commentaire au bas de l’article)

* Chez les enfants au delà de 3 ans et les adultes, une exposition de 10 à 20 min sans protection est bénéfique puisqu’elle permet la synthèse de vitamine D (voir les détails dans cet article). Au delà, les consignes sont les mêmes :

  • une crème solaire indice 50 ou 30 (selon votre phototype, la saison, l’endroit où vous êtes), appliquée toute les 2 heures et après un bain,
  • une protection physique éventuellement, selon votre fragilité et la durée et l’heure de l’exposition
  • de l’hydratation : BUVEZ !!! (de l’eau 😉 tout au long de la journée, ça fait des miracles !)

 

En cas de coup de soleil

Si malgré toutes ces précautions, vous attrapez un coup de soleil, l’aromathérapie se révèle d’un grand secours, et notamment l’huile essentielle de lavande aspic (Lavandula spica ou latifolia).

Sa spécificité biochimique (linalol, 1,8 cinéole, camphre sont ses principaux composants) lui confère des actions :

  • cicatrisante, notamment pour les brûlures même sévère, en 1ère intention.
  • antalgique, anti-inflammatoire
  • anti-infectieuse (une brûlure fragilise partiellement ou totalement l’épiderme et s’apparente à une plaie, qui peut donc s’infecter)

Vous avez peut-être remarqué que j’ai mis en avant un des composants : le camphre.

Le camphre est une cétone, neurotoxique et abortive. Selon l’origine géographique de la plante, l’HE de lavande aspic contiendra + ou – de camphre. Par mesure de précaution, son usage va donc être contre-indiqué chez la femme enceinte, allaitante et l’enfant en bas âge.

 

Vous pourrez la remplacer par l’HE de lavande vrai (Lavandula vera).

Elle contient de l’acétate de linalyle et du linalol (en majorité) est aura elle aussi des propriétés cicatrisante et anti-inflammatoire intéressantes bien que moins importante sa collègue aspic. Elle sera bien sûr anti-infectieuse et ne contient pas de camphre ni ne présente aucune contre-indication aux doses usuelles.

 

Comment les utiliser ?

Appliquez 1 gtte toutes les 2h, dans votre lait hydratant ou dans un gel d’aloe vera (de qualité et aussi pur et neutre que possible) ou encore dans un gel après-soleil adapté. Commencez dès que possible et au moins 4 ou 5 fois à ce rythme.

 

Attention à la Biafine® : La pommade Biafine® ne doit pas être appliquée sur une brûlure, quelle que soit son origine, dans les 1ères 24h. Sa texture épaisse se comporte comme un film occlusif et augmente la réaction locale d’inflammation (la rougeur notamment). Si vous avez l’habitude d’utiliser cette pommade, appliquez-la à partir du lendemain.

 

L’HE de Lavande aspic peut aussi être utilisée pure sur la brûlure, à condition d’être sûr que vous la tolérez et de ne l’utiliser de cette manière que sur un temps cours (1 jour ou 2 et 6 gttes/jour au maximum).

Dès le lendemain, appliquez la crème ou le gel hydratant de votre choix additionné de 2 gttes d’HE de Lavande Aspic, 3 fois/jour, et jusqu’à disparition de la brûlure.

Et buvez au moins 1,5 L par jour. C’est vrai en temps normal mais ça l’est encore plus en cas de brûlure et d’exposition prolongée au soleil.

 

Note : Ces conseils sont valables en cas de brûlure superficielle (1er degré ou 2ème degré superficiel) et peu étendue. Les critères de reconnaissance d’une brûlure superficielle sont les suivants : 

– douleur +++

– si présence d’ampoules, elles doivent avoir les parois épaisses et ne pas être éclatées

– couleur rouge et qui blanchit à la pression

– base des poils ou cheveux bien adhérente

Concernant l’étendue de la brûlure, on l’évalue schématiquement en considérant que la taille de la main du brulé correspond à 1% de la surface corporelle. Chez l’adulte et l’enfant au delà de 15 ans, la brûlure doit être <9% (règle de Wallace) ; chez l’enfant de moins de 15 ans la brûlure doit être <5% (règle de  Lund et Browder ).

 

Vous pouvez aussi utiliser l‘hydrolat de Lavande vrai, il sera intéressant chez les enfants et dans le cas de brûlure légères.

 

Les huiles essentielles ont des vertus très intéressantes. Pour en bénéficier pleinement, n’oubliez jamais :

huiles essentielles
Ile d Oléron

N’en abusez pas ! Respectez les durées et les doses conseillées et respectez-vous ; nous sommes tous différents et malgré toutes les précautions que je prends pour vous conseiller, je ne peux pas prévoir toutes les réactions et d’ailleurs, personne ne détient toute la vérité.

Testez, gardez ce qui fonctionne pour vous et laissez le reste de côté. Et partagez vos impressions, conseils et commentaires ci-dessous !

 

 

coup de soleilProfitez de l’été !!


Partager cet article :
  • 8
    Partages

4 thoughts on “Huiles essentielles et coup de soleil : conseils de saison #1”

  1. Quel super article, vivement que la pluie laisse place à la canicule pour s’armer de crème solaire, à ce sujet que penses tu de la Fotoultra 100 de ISDIN, c’est celle que l’on nous recommande dans ma formation de médecin esthétique, notamment après des soins? vivement le prochain article! Bonne journée et merci pour ton travail sérieux et passionné

    1. Alexandra dit :

      Merci pour ce commentaire passionné lui aussi 🙂 Je ne connaissais pas ISDIN et leurs produits donc je suis allé voir ce qu’ils font. Ils ont l’air sérieux et je testerai dès que j’aurais l’occasion d’en trouver. Par contre, beaucoup de leurs crèmes solaires, même la gamme “100” contiennent un parfum ; donc à voir en fonction du type de soins esthétique réalisé, ça c’est ta partie !
      Dans un style proche, en terme d’indication et de qualité, il y a aussi la gamme Actinica (labo Daylong ou Galderma, je ne me souviens plus), ils sont bien placé dans la prévention des kératoses actiniques et des cancers cutanés…
      Bonne journée à toi aussi !

  2. Bonjour Alexandra,

    Merci pour ton article
    Connais-tu la gamme solaire Biosolis?
    Elle contient des filtres 100% naturels
    Leur slogan: Biosolis protège l’homme du soleil et la terre de l’homme

    Je les vend dans mon herboristerie depuis plusieurs années et mes clients sont satisfaits
    Il y a dans l’assortiment deux crèmes 50, dont une conçue pour les enfants qui passent beaucoup de temps dans l’eau
    Cette dernière est plus couvrante (blanche) Elle s’applique en tamponnant l’enfant puis en étalant la crème
    Je suis sensible au respect de la nature et j’aime avoir un produit agréable, cette gamme me satisfait 100%
    Qu’en penses-tu
    A bientôt

    1. Alexandra dit :

      Bonjour Wivine,

      Je ne connaissais pas cette gamme, je suis donc aller chercher quelques renseignements avant de répondre. Pour ce que j’en ai vu, ça me semble une gamme intéressante. Les produits solaires à base de filtres minéraux sont un peu moins allergisant que les produits avec filtre chimique, et effectivement, ils sont plus respectueux de l’environnement !
      Merci pour ton commentaire et ton partage d’information !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.