Partager cet article :

Qu'est-ce qu'une huile essentielle

Huile essentielle de Ravinstara

Les huiles essentielles sont des extraits de plantes hyper concentrés et complexes, pour la plupart.

Seules les plantes dites aromatiques peuvent fournir des huiles essentielles.

Plusieurs procédés existent pour extraie les huiles essentielles des plantes : 

Plusieurs procédés existent pour extraire les huiles essentielles des plantes :

           – Distillation à la vapeur d’eau

            – Expression à froid du péricarpe (Essences d’agrumes)

            – Distillation sèche

            – Extraction par solvant   

Tous ces procédés ne sont pas interchangeables. Ils vont être choisis en fonction de l’usage que l’on veut faire des huiles essentielles (usage médical, parfumerie, cuisine…).

Le choix du procédé de fabrication est un 1er critère de qualité  à vérifier quand on achète une huile essentielle, mais il n’est pas le seul ; le nom complet et le chémotype, notamment, sont aussi des informations indispensables que vous devez vérifier avant d’acheter une huile essentielle. 

Ces informations sont présentes, le plus souvent, sur l’étiquette du flacon ; sinon, n’hésitez pas à poser la question au vendeur..

Composition et propriétés des huiles essentielles

Des composés pluri-moléculaires

Les huiles essentielles sont, en majorité, poly-moléculaires. Elles sont composées de plusieurs molécules chimiques dont les propriétés sont responsables de l’indication thérapeutique d’une HE donnée.

Cependant, certaines HE sont mono-moléculaires (Gaultheria procumbens ) ou bi-moléculaires (Salvia sclarea).

Pour faciliter l’approche scientifique de l’aromathérapie, les huiles essentielles vont être classées en fonction de leurs molécules chimiques prédominantes (HE à phénols, mono-terpènes, HE à cétones…).

Connaître la composition (au moins prédominante) d’une huile essentielle permet de prévoir ses principales propriétés, mais aussi ses contre-indications.    

Les défenses naturelles des plantes

se nourrir sainement et se soigner naturellement pour préserver sa santé

Dans la nature, l’huile essentielle ou l’essence permet au végétal de se protéger des agressions extérieures.

D’une manière générale, toutes les huiles essentielles sont antiseptiques et elles présentent presque toutes des propriétés antibactériennes, antivirales, antiparasitaires, à des degrés différents.

Mais elles présentent, pour la plupart, de nombreuses autres propriétés, qui rendent la classification scientifique insuffisante, trop proche de la pratique traditionnelle de la médecine occidentale.

En effet, une huile essentielle est un tout et agit en temps que telle ; son action n’est pas identique à la somme des actions des molécules qui la composent. 

Une action globale pour une efficacité renforcée

Action directe

C’est l’action d’une molécule sur un micro-organisme (pathogène) ou une fonction physiologique. On parle, par exemple, d’activité bactéricide ou cortisone-like (quand l’HE se comporte comme une hormone).

Action indirecte

Les HE peuvent agir sur des processus biologiques ; elles sont alors des modificateurs de terrains.

Les huiles essentielles peuvent agir sur des processus biologiques ; elles sont alors des modificateurs de terrains.

Par exemple, de nombreuses huiles essentielles seront ainsi à la fois antibactériennes et immunostimulantes. À l’inverse d’un antibiotique qui va s’attaquer spécifiquement une famille bactérienne, une huile essentielle va aider au nettoyage de pathogènes tout en stimulant l’organisme afin qu’il se défende par ses propres moyens.

De plus, l’absence de spécificité ciblée à l’encontre d’une famille bactérienne permet d’éviter les problèmes de déséquilibre de notre propre flore bactérienne et la création de résistance bactérienne, problèmes qui surviennent généralement après la prise d’un antibiotique.

 

Différentes façon d'utiliser les huiles essentielles

Les huiles essentielles vont pouvoir être utilisées de différentes manières, en fonction de l’âge, des symptômes ciblés et de leur importance.

Le choix de la voie d’administration et de la forme n’est généralement pas anodin et doit être réfléchi. Voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

            – Voie olfactive 

            – Voie Cutanée 

            – Voie Orale

Le site est en cours de construction ; vous trouverez prochainement plus de détails sur la meilleure façon d’utiliser les huiles essentielles selon votre cas.

L'aromathérapie : une approche holistique intéressante

La complexité de composition des huiles essentielles présente l’intérêt suivant : une HE ne se contente pas d’agir sur un symptôme. Elle va agir à différent niveau, pour réguler différentes fonctions de l’organisme.

Préserver sa santé et soutenir l'équilibre fragile de l'organisme avec la phytothérapie et l'aromathérapie

L’aromathérapie holistique (holistique faisant référence au corps dans son ensemble et sa complexité) ne cherche pas seulement à réparer une fonction défaillante. Elle s’attaque au pourquoi et cherche à rétablir l’équilibre nécessaire pour que cette fonction ne soit plus défaillante, y compris quand l’origine est psychologique (c’est plus souvent le cas qu’on ne le pense)

Action énergétique des huiles essentielles

Cette manière d’utiliser les huiles essentielles est plus complète que l’approche strictement scientifique. Elle diffère dans le sens où on ne considère plus les huiles essentielles uniquement selon leur classification moléculaire. On va aussi tenir compte de l’aspect énergétique des HE (négativante/positivante).

Cette approche implique aussi de savoir être à l’écoute de son corps. C’est, à mon sens, une démarche indispensable quand on est à la recherche d’une vie plus saine, et qui va donner des résultats durables et indispensables pour une santé harmonieuse. 

Un soutien indispensable... mais pas suffisant

Toujours dans cette idée d’approche globale, holistique, les huiles essentielles (ou les plantes, de manière plus générale) vont couvrir les aspects médicaux, préventifs et contribuer à maintenir notre bien-être et notre équilibre global.

Elles ne sont pourtant pas la base indispensable d’une vie saine, mais plus une aide, un soutien.

En effet, le pilier principal d’une vie saine est l’alimentation.

Sans une alimentation saine, de qualité, raisonnée (et qui fait plaisir !), vous ne pouvez espérer être en bonne santé de manière durable, quelles que soient vos connaissances en phytothérapie et aromathérapie.


Partager cet article :
Fermer le menu

Recevez gratuitement "Débuter l'aromathérapie : 7 notions essentielles"