huiles essentielles et essences

L’aromathérapie : Les bases #1

Partager cet article :

Que sont l’aromathérapie et les huiles essentielles ?

Je me suis rendu compte que ça fait un long moment que je n’ai rien écrit sur les huiles essentielles et c’est bien dommage car c’était mon sujet d’intérêt principal quand j’ai décidé d’ouvrir ce blog. J’ai donc prévu d’écrire une série d’articles, plus courts que mes articles habituels, abordant les bases de l’aromathérapie.

Le thème d’aujourd’hui sera donc :

  • Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  • Quelle est la différence entre une huile essentielle et une essence ?

 

A. Qu’est ce que l’aromathérapie :

Le terme d’aromathérapie vient du grec aroma qui signifie odeur et therapia qui signifie le soin. L’aromathérapie est donc, historiquement parlant, une méthode de soins, préventifs ou curatifs, utilisant les odeurs.
Elle est une branche de la phytothérapie.

 

B. Quelle est la différence entre une huile essentielle (HE) et une essence ?

 

L’huile essentielle (HE)

La définition la plus complète à mon sens se trouve dans la Pharmacopée Européenne VIe édition. La voici :

il s’agit d’ “un produit odorant, généralement de composition complexe, obtenu à partir d’une matière 1ère d’origine végétale botaniquement définie, soit par entrainement à la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, soit par un procédé mécanique approprié sans chauffage. L’huile essentielle est le plus souvent séparée de la phase aqueuse par un procédé physique n’entraînant pas de changement significatif de sa composition.

On voit donc que cette définition encadre non seulement une des principales propriétés de l’HE (odeur) mais aussi

    • son origine (végétale et botaniquement définie)

 

    • les méthodes d’extractions acceptables (distillation humide ou sèche, expression mécanique)

 

  • la méthode de séparation de l’HE et de l’eau, appelé hydrolat aromatique (dans le cas d’une distillation humide)
aromathérapie - extraction par distillation
Distillation d’une plante par entrainement à la vapeur d’eau afin d’obtenir une huile essentielle et un hydrolat qui seront séparé ultérieurement

 

Une erreur de parcours ou une omission au niveau d’une ou de plusieurs des étapes décrites ci-dessus peuvent entrainer des modifications de la composition qualitative et quantitative de l’HE (des ses molécules actives) et risquent donc non seulement de compromettre son efficacité mais aussi de générer des accidents lors de son utilisation.

Il est donc primordial d’encadrer et de respecter tous les points évoqués dans cette définition.

 

L’essence (ESS)

La définition d’une essence est la suivante :

“une ESS est une substance aromatique naturelle sécrétée par les organes producteurs d’une plante.”

Cette définition est très générale et fait de l’essence un terme générique regroupant l’ensemble des produihuile essentielle d'orange doucets odorants issus naturellement d’une plante. Une HE n’est donc pas une essence puisqu’elle est n’est obtenue naturellement mais suite à un des 3 procédés cités plus haut.

En aromathérapie, le terme d’essence va être principalement utilisé pour parler du produits des zestes de citrus (citron, orange, bergamote). Elles sont recueillies par expression à froid du péricarpe, des termes très techniques qui reviennent finalement à reproduire un geste que l’on a tous au moins fait une fois dans notre vie :

🙂 vous prenez une écorce d’orange ou de mandarine et vous la pliez puis vous pressez en direction de votre copain assis en face de vous. Vous vous souvenez des gouttelettes qui s’échappaient ? Et de l’odeur ? Voici l’essence extraite par pression et votre copain qui se retrouve parfumé !

 

Pour résumer tout ça :

+ en aromathérapie, on utilise exclusivement les huiles essentielles obtenues par distillation à la vapeur d’eau.

+ les essences, extraites par pression à froid (= expression mécanique) concernent essentiellement la famille des citrus (les agrumes donc :-))

+ l’aromathérapie accorde une importance à l’odeur, autrement dit, quelque soit le mode d’utilisation d’une HE donnée, application cutanée, voie orale, diffusion, la voie olfactive a toujours une importance certaine. Pensez donc à respirer votre HE ou votre mélange d’HE avant de l’utiliser.

J’espère que ce petit résumé vous a plus, n’hésitez pas à laisser des commentaires en dessous si vous avez des remarques ou des questions.

A très bientôt pour la suite !!

huiles essentielles et essences

Partager cet article :
  • 8
    Partages

1 thought on “L’aromathérapie : Les bases #1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.