Nettoyer son foie : quand, comment et pourquoi ?

Nettoyer son foie : quand, comment et pourquoi ?

Partager cet article :

Le foie est un organe essentiel pour la digestion mais aussi pour l’équilibre de notre organisme.

La médecine traditionnelle chinoise le présente comme un organe central et accorde une grande importance à son maintien en bonne santé.

Nettoyer son foie naturellement : quand, comment et pourquoi ?

Nous allons voir, dans cet article, pourquoi il est important de faire des cures pour nettoyer son foie et comment le faire naturellement.

Pourquoi nettoyer son foie ?

Les rôles du foie sont nombreux et primordiaux dans les fonctions de régulation de l’organisme.

Le foie appartient à la catégorie des organes dits émonctoire, organes dédiés à l’élimination et l’évacuation des toxines.

Il contribue très largement à la dégradation des médicaments, des polluants, mais aussi de ce que nous mangeons. Il a notamment un rôle clé dans la dégradation des graisses et de l’alcool.

Mais le foie n’est pas seulement un agent de nettoyage de notre organisme, il est aussi et surtout un organe central dans les fonctions d’adaptation métabolique de l’organisme.

Il remplit de très nombreuses fonctions de synthèse, indispensables au bon fonctionnement de notre organisme ( synthèse endocrine – néoglucogénèse, acides nucléiques, protéines et facteurs de coagulation) et exocrine (acides biliaires, cholestérol,…).

Il intervient dans le métabolisme des hormones et dans le stockage de nombreuses vitamines et minéraux tels que le fer, les vitamines A, B9, B12, D, K, E.

Enfin, le foie est 1er organe de l’immunité naturelle.

Vous avez donc tout intérêt à prendre soin de votre foie pour vous garantir :

+ une bonne digestion +

+ une immunité de bonne qualité +

+ un pool de vitamines et de minéraux de bonne qualité et quantité +

+ une élimination des déchets ingérés +

Quand nettoyer son foie ?

La médecine chinoise conseille de nettoyer son foie avant le début du printemps. 

Selon moi, il est intéressant de le nettoyer aussi au début de l’automne, afin de démarrer l’hiver sur des bases immunitaires aussi saines que possible.

Nous allons donc voir plus en détails quels en sont les symptômes d’un foie “gras” et fatigué.

Les signes que votre foie ne fonctionne plus aussi bien.

Dossier nettoyer son foie : quand, comment et pourquoi ?

Quand votre foie fonctionne au ralenti vous pouvez ressentir certains des symptômes suivants :

  • des migraines,
  • des nausées voire des vomissements (le combo de la fameuse « crise de foie » ou « gueule de bois » 😉 ),
  • des douleurs digestives,
  • une mauvaise haleine,
  • de l’acné ou autres problèmes de peau…

Ce sont les signes les plus évident. Mais d’autres symptômes, plus discrets et moins direct, peuvent aussi être synonymes d’un mauvais fonctionnement hépatique : 

  • fatigue générale
  • bouton de fièvre à répétition ou infections ORL fréquentes (signes d’une mauvaise immunité)

En bref, quand une ou plusieurs fonctions hépatiques est atteintes, les conséquences ont de fortes chances d’être visibles au niveau de tous les systèmes du corps humain.

Voici donc quelques “bonnes occasions” pour nettoyer votre foie :

Nettoyer votre foie après les fêtes

On l’a vu plus haut, la gestion les repas riches en graisses et bien arrosés constituent l’une des principales tâches de notre foie.

Et pendant les fêtes, le nombreux et la fréquence de ces repas rendent le travail de dégradation et d’élimination vraiment compliqué.

S’il est intéressant de faire des repas light en viandes rouges, graisses et sucres avant cette période et dès que l’occasion est possible durant les festivités, il va être essentiel de réaliser une cure de nettoyage une fois les festivités terminées, surtout si vous vous sentez fatigué.

Nettoyer votre foie avant de maigrir

Etant donné son rôle dans la digestion et le bon fonctionnement hormonal, il est particulièrement intéressant de nettoyer votre foie avant de débuter votre programme minceur

Votre organisme et ses fonctions digestives seront ainsi prêts pour un changement d’alimentation.

Nettoyer votre foie après une chimio

La prise de médicaments répétée va engorger votre foie, qui fonctionnera moins bien. Par conséquent, si son activité faiblit, sa capacité à éliminer les toxines et les métabolites de médicaments diminue elle aussi. 

Votre organisme va donc se retrouver surchargé de particules et autres toxines issues des médicaments, avec de forte chance pour vous d’être plus fatigué, plus sensibles aux infections, bref, en moins bonne forme.

Ceci est valable si vous prenez la pilule ou un traitement au long court (anti-hypertenseurs, anti-dépresseurs, anti-épileptiques,..) mais plus encore dans le cadre d’un traitement contre un cancer.

La quasi-totalité des chimiothérapies anticancéreuses est difficile à supporter au niveau hépatique (entre autre) avec un double effet : 

– d’une part, la plupart sont délétères pour les cellules hépatiques, 

– d’autre part, la dose de médicaments à traiter est telle que la capacité de dégradation et d’élimination du foie peut être rapidement dépassée.

Il va donc être important de protéger votre foie au cours de la chimiothérapie (lire ci-dessous la partie concernant le Desmodium) puis d’aider à son nettoyage une fois le traitement terminé.

Enfin, le foie est un organe qui se régénère le jour, il est donc plus intéressant de consommer les préparations détoxifiantes le matin et/ou le midi. Elles n’en seront que plus actives !

Comment nettoyer son foie naturellement ?

Il existe plusieurs niveaux pour entretenir la santé et le bon fonctionnement de son foie naturellement.

Vous allez choisir d’appliquer l’une ou l’autre des méthodes en fonction de l’état de fatigue de votre foie et de la fréquence à laquelle vous faite ce type de cure.

L’alimentation est le premier soutien, parfaite (et indispensable !!) en entretien quotidien, ou au moins régulier !

Les tisanes peuvent être intéressantes en cure d’entretien, pendant quelques jours.

En cas de troubles plus spécifiques ou plus important, les gélules ou solutions d’extraits de plantes, bien plus concentrées, seront à privilégier pour leur efficacité.

Les huiles essentielles peuvent aussi être utilisées de façon spécifique.

Nous allons donc voir tout ceci un peu plus en détail.

Que manger pour nettoyer son foie ?

L’alimentation est, sans surprise, la 1ère méthode pour prendre soin de son foie et le soutenir dans ces fonctions.

Alléger votre régime alimentaire en graisse, alcool, sucre, viandes rouges et produits transformés industriels pour l’enrichir en légumes et fruits constitue le 1er pas d’une cure de détoxification hépatique.

Un tel régime alimentaire va permettre de mettre au repos cet organe central de la digestion.

Vous y gagnerez très vite en énergie !

Vous pouvez réaliser ce type de cure dès que vous vous sentez fatigués ou après des repas riches. L’idéal restant quand même d’avoir une alimentation de ce type environ 80% du temps 🙂

Cela peut aussi être une solution en cas de migraine ou de mauvaise haleine. 

Enfin, vous pouvez aussi choisir de répartir ces périodes de cures dans l’année, à la fréquence qui vous convient le mieux pour vous sentir en forme : 5 jours/mois, 1 week/mois, 1 semaine/trimestre… ; tout va dépendre de votre rythme de vie et de votre ressenti.

Les légumes particulièrement intéressants pour leur action nettoyante sur le foie vont être : 

+ les endives

+ les artichauts

+ les légumes racines : betteraves, radis noir

+ les légumes crucifères : navets, radis, choux, brocoli

+ les légumes verts

Vous pouvez utiliser le curcuma pour relever vos plats, et renforcer l’action de dépuration hépatique.

Pour renforcer les effets de cette cure, pensez à vous hydrater, si possible avec des boissons tièdes ou chaudes du type tisanes et infusions (en diluant bien et variant les plantes pour éviter tout effet cumulatif si vous en consomme beaucoup).

Enfin, l’idéal est de démarrer la journée avec le jus d’1 demi citron dans un verre d’eau tiède, à boire 20-30 minutes avant votre petit déjeuner.

 

Les plantes qui nettoient le foie

De très nombreuses plantes peuvent intervenir dans le nettoyage et la protection des cellules hépatiques, certaines sous forme de plantes entières, en infusion, d’autres sous forme d’extrait de plantes (les extraits de plantes standardisés par exemple).

Voici une liste de plante réputées pour le rôle de nettoyage, certaines connues, d’autres un peu moins :

– Artichaut (Cynara scolynus L.,)

Artichaut


Partie utilisée : la feuille

Actif principal : La cynarine

Fonctions principales : cholérétique (stimule la sécrétion de bile), cholagogue (stimule l’excrétion de la bile) et protecteur des cellules hépatiques dans une moindre mesure.

Il possède aussi une fonction diurétique et est recommandé en cas de dyspepsie (troubles gastrique de types brûlures, éructations, nausées, ballonnements,..)

Formesgélules d’extraits de plantes, standardisés ou pas, extraits de plante liquide

Contre indication/précautions : Pas réellement de toxicité, mais il est déconseillé de calculs biliaires.

– Bardane (Arctium lappa L.)

Partie utilisée : la racine 

Fonctions principales : draine les toxine au niveau du foie et des reins. Intéressante en cas de problème de peau (avec une action antibactérienne)

Formes : Gélules ou extraits liquides de plantes

– Betterave (Beta vulgaris L.)

légumes idéal pour nettoyer le foie, la betterave peut se consommer cru, cuit, en jus..
Betterave par Florence Fouché

Partie utilisée : la racine

Actif principal : la bétaïne (comme dans le Citrate de bétaïne®)

Fonctions principales : protecteur hépatique, sécrétion d’acides biliaires (favorise la digestion)

Formes : gélules, poudre ou jus (moins concentré que les gélules)

– Chardon Marie (Silybum marianum L.)

Partie utilisée : le fruit 

Actif principal : la silymarine 

Fonctions principales : protection et régénération des cellules hépatiques. Active dans les maladies du foie telles que les cirrhose, les hépatites toxiques ou virales).

Formes : gélules ou extraits liquides de plantes, standardisées ou pas et médicaments Legalon®.

Contre-indication/Précautions : obstructions des voies biliaires (calculs biliaires).

– Curcuma (Curcuma longa L.)

Partie utilisée : le rhizome

Actif principal : la curcumine

Fonction principale : stimulant hépato-biliaire et anti-inflammatoire.

Formes : comprimés ou extrait liquide aqueux (plus concentré).

Contre indication/Précaution : obstructions des voies biliaires (calculs biliaires).

– Desmodium (Desmodium)

Partie utilisée : les feuilles et les tiges

Fonction principale : protecteur des cellules hépatiques et détoxifiant. Anti-histaminique léger, intéressant en cas d’allergies récurrentes.

Formes : gélules ou comprimés d’extraits de plantes, extraits liquides de plantes

Le Desmodium est une des rares plantes pouvant être utilisée en cours de chimiothérapie pour protéger les cellules hépatiques de la toxicité des médicaments anti-cancéreux.

Dans ce cadre, je conseille toujours une fenêtre thérapeutique d’environ 4 jours (on stoppe la consommation 2 jours avant la chimiothérapie et on reprend 2 jours après) par mesure de précaution et pour ne pas interférer avec le traitement.

Vous pouvez en discuter avec votre médecin, l’usage du Desmodium est de plus en plus connu et toléré par les médecins oncologues.

– Fumeterre (Fumaria officinalis L.)

Partie utilisée : partie aérienne fleurie.

Fonctions principales : dépurative, diurétique, elle active le flux biliaire et normalise le fonctionnement hépato-biliaire. Intéressante en cas d’allergies.

Formes : gélules d’extraits de plantes.

Contre indication/Précaution : obstructions des voies biliaires (calculs biliaires)

– Pissenlit (Taraxacum officinalis F.H. Wigg)

Partie utilisée : la feuille.

Actifs principaux : flavonoïdes et sels de potassium).

Fonctions principales : cholérétique (stimule la formation de la bile) et diurétique.

– Radis noir (Raphanus sativus)

Radis noir

Partie utilisée : la racine

Actifs principaux : les glucosinolates

Fonctions principales : cholagogue (augmente le flux de la bile) et anti-spasmodique (relaxant des fibres musculaires des voies biliaires).

Formes : gélules d’extraits de plantes ou extraits liquides.

Contre indication/Précaution : obstructions des voies biliaires (calculs biliaires) et troubles de la thyroïdes

Romarin (Rosmarinus officinalis L.)

Le romarin est un bon stimulant de la vésicule biliaire et contribue à détoxifier le foie
Branche de romarin


Partie utilisée : la feuille

Actif principal : flavonoïdes, acide rosmarinique

Fonctions principales : stimule la vésicule biliaire, détoxifie le foie, calme les dyspepsies, les crampes.

Formes: extraits fluides ou gélules d’extraits de plantes

Les huiles essentielles qui nettoient le foie

L’aromathérapie peut aussi avoir sa place dans le nettoyage hépatique.

Les huiles essentielles de Romarin à verbénone ou de Romarin à camphre, par exemple, vont être indiquées pour cet usage.

L’huile essentielle de citron (Citrus limon L.) sera intéressante après un repas copieux et lourd, par voie orale sur un comprimé neutre par exemple.

Pour ma part, je préfère conseiller ou faire des cures de nettoyage hépatique avec des plantes, qui seront un peu plus douces, bien que jamais complètement dénuées d’effets indésirables !

Les huiles essentielles protectrices ou détoxifiantes pour le foie seront intéressantes en synergie dans des préparations contenant d’autres huiles essentielles agressives pour les cellules hépatiques, notamment les huiles essentielles à phénols.

A vous de jouer maintenant ! N’hésitez pas à piocher dans ma liste pour commencer l’année sur de bonnes bases 🙂

Un esprit sain dans un corps sain !

Et vous, faites-vous des nettoyage du foie ? Si oui, à quelle fréquence, et quelles sont vos méthodes préférées ? 

Partagez tous vos commentaires en dessous de l’article !


Partager cet article :
  • 14
    Partages

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci pour ton article bien documenté. Ces plantes sont d’une grande utilité lors de la stagnation du “qi” du foie, elles permettent de remettre le mouvement énergétique de cet organe et cela d’une manière naturelle. La colère lèse le foie ainsi qu’un stress répété. Alors, tous à nos tisanes pour une vie plus détendue. Christophe, Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise.

    1. Merci pour ces précisions Christophe !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :