Mon programme de sport préféré

Partager cet article :

Une fois n’est pas coutume, je vais aujourd’hui parler de sport et vous présentez mon programme de sport préféré mais aussi ce qui m’y a conduit.

Pourquoi ce thème ?

Tout simplement parce que parler de vie saine sans parler de sport manque un peu de cohérence, vous ne trouvez pas ?

Pourquoi aujourd’hui ?

Parce que je participe à un événement inter-blogueur organisé par Estelle du blog “Minceur, fitness et santé” . Après avoir lu cet article, prenez le temps d’aller faire un tour sur son blog, vous y trouverez pleins de conseils sérieux et avisés sur divers sujets de santé et de bien-être.

 

Moi versus Le Sport

Je vais certainement faire rire quelques uns de mes proches parce que je ne suis pas vraiment de celles que l’on peut qualifier de « sportives » ! J’ai fait, dans mon enfance, quelque chose comme 3 ans de tennis puis 3 ou 4 ans d’équitation (activités extra-scolaire, 1 h le mercredi après midi !). Ajoutez à ça le sport scolaire (à reculons mais obligatoire) et un peu de ski et vous avez fait le tour de ma vie de grande sportive. Bref, pas de quoi être fière !

Pour ma défense je détestais le sport : je n’aimais pas transpirer (principalement dans le cadre du collège ou du lycée !), je n’aimais pas forcer et encore moins souffrir. J’ai quand même eu une petite révélation sportive au lycée, en terminale. Mon lycée disposait d’un mur d’escalade et une partie de programme sportif au bac reposait sur cette pratique. J’ai adoré l’escalade et j’ai gagné des points au bac ! THAT’S IT !

Mes déclics

 

14 ans plus tard et une hernie discale opérée en cours de route, mon avis sur le sujet a un peu évolué.

 

Mon 1er déclic : par force

Ma hernie m’a forcée à faire un effort particulier pour travailler ma musculature profonde (abdominaux et dorsaux), principalement avec des kiné puis en club ou chez moi.

J’ai découvert le Pilate suite à mes problèmes de dos, en 2006.

A ce moment, cette pratique devenait vraiment à la mode. J’en ai fait chez moi surtout et un peu en club aussi, et notamment après mon opération puisque le principe même du Pilate est de renforcer le centre et la musculature profonde, celle qui nous porte toute la journée et qui nous fait nous tenir droit, pour résumer.

Tous les sports à impact m’ont été interdit pendant près de 10 ans et beaucoup me sont encore déconseillés – une bonne excuse quand on n’aime pas transpirer, et vous avez surement saisie que la course à pied ne me manque pas ! Sauf que…finalement, quand on vous explique que certaines choses vous sont interdites, un petit signal se déclenche. Et alors que j’avais fuit le sport durant les 21 premières années de ma vie, j’ai commencé à m’y intéresser doucement (bon c’est le mot clé de cette phrase, Rome ne s’est pas faite en un jour!).

Bref, j’ai évolué (ou vieilli, je vous laisse choisir:-)) et j’ai pris conscience de ce vers quoi le manque de sport avait pu me conduire :

  • mes problèmes de dos bien sûr
  • un état d’esprit peut-être pas assez combatif,
  • un manque d’habitude à me dépasser et du même coup
  • un manque de confiance en moi. Je pense en effet que le sport permet de bien connaître son corps, ses limites et de quelles manières les dépasser, donc, quelque part, de gagner en assurance.

 

Mon 2ème déclic : par volonté

La grossesse est un moment très particulier dans la vie d’une femme, surtout la 1ère. Le meilleur, à mon avis, pour prendre de bonnes décisions durables, pour soi et pour son enfant à venir (vous pouvez aussi lire cet article)

Pendant et après ma grossesse, j’ai exploré le Yoga ; le Hatha Yoga pour être plus précise, qui correspondant à un enchainement de positions qu’il faut maintenir quelques minutes, aidé de la respiration.

J’avais, jusque là, pas mal d’à priori sur le yoga que je pensais trop doux, pas assez dynamique ni efficace pour se muscler. Clairement, j’étais dans l’erreur, et il suffit de regarder les personnes qui pratiquent  très régulièrement pour s’en rendre compte !

Finalement, j‘ai abandonné petit à petit le Pilate au profit du yoga m’apporte plus de détente, sans aucune souffrance (ou quasi) et qui m’aide à gérer les tensions dorsales qui réapparaissent de temps en temps et surtout mon caractère hyper stressé.

J’ai été surprise plus d’une fois de constater à la fois

  • un réel calme et un bien être profond après une séance
  • plus de tonicité, voire quelques courbatures le lendemain selon l’intensité des séances.

Très gratifiant donc !

 

Ma routine sport préférée

 

Yoga Coaching avec Ariane

Mon emploi du temps de ces dernières années ne me permettait pas d’aller régulièrement en club, j’ai donc pris l’habitude de pratiquer chez moi. J’ai trouver, sur YouTube, une super prof de yoga. Elle s’appelle Ariane et sa chaine You Tube, Yoga Coaching. On y trouve un max de vidéos gratuites et excellentes, vraiment !

Les cours de sport, fitness, Pilates, yoga ou autres sont légions sur You Tube et j’ai eu l’occasion d’en tester un certain nombre. Certains sont inefficaces, trop court, trop doux, pas motivant ; d’autres vous font démarrer sans échauffement, avec des risques de blessures à la clé. Mes antécédents de hernie discale m’obligent à être rigoureuse quand aux choix des mouvements et des enchainements que je peux effectuer.

Ariane propose énormément de vidéo de Hatha yoga, Vinyasa yoga mais aussi des techniques de respiration et des séances de relaxation. Bref beaucoup de contenu de qualité et distribué de manière généreuse. A tester pour ceux qui aiment le yoga ou qui souhaitent voir en quoi cela consiste ! Et pourquoi ne pas commencer par le défi « 30 jours de yoga à la maison » qui explique les bases et le pourquoi du yoga, sa philosophie ? Ce programme est complet pour le corps et pour l’esprit et prend environ 20 min par jour.

 

Cardio et interval training avec Lucile Woodward

Mes études dans la santé m’ont sensibilisé à l’importante d’avoir un corps en forme. Et pour ça, un peu de cardio est aussi nécessaire. Entre ce qui ne me plaisait pas et ce qui m’était interdit, j’ai finalement découvert, l’été dernier, les séances de cardio fractionnée ou interval training.Seven - interval training

Le principe des séances fractionnées est d’enchainer des exercices à pleine puissance pendant 30 s à 1 min avec des phases de récupération courtes et en variant les groupes musculaires travaillés.

J’ai commencé avec l’application Seven (version gratuite) pour iOS. Idéale quand on dispose de peu temps, vous pouvez vous contenter de 7 minutes 50 (c’est précis !) par jour (durée d’un programme) ou bien refaire le programme plusieurs fois d’affilé si vous disposez de plus de temps.

 

Le programme gratuit en question comprend 12 exercices de 30 secondes avec 10 s de récupération entre chaque exercice. Il faut s’accrocher et se motiver mais quand on débute la journée comme ça, Interval training Sevenon se sent super dynamique après. Bien être garanti !!

 

 

Le bémol : la version gratuite ne permet pas de varier les exercices, seulement leur ordre et j’ai un défaut (un seul ?) je me lasse des choses trop répétitive,.

 

 

 

Depuis 1 mois et demi, je suis libre de mon temps, j’ai donc laissé de côté cette application et je me suis abonné à la chaine You Tube de Lucile Woodward (que j’avais découvert pendant ma grossesse via des vidéos dans lesquelles elle pratiquait un fitness adapté, étant elle-même enceinte).

Lucile propose des enchainements de gym, de cardio, complets ou plus ciblés.

J’ai trouvé sur cette chaine une séance d’interval training présentée comme une séance pour niveau avancé mais bien que ce ne soit pas encore mon cas j’ai réussi à le faire (trop fière !) donc, à moins d’avoir des problèmes de santé, allez-y les yeux fermés.

 

Pour résumer et conclure

Je n’ai pas de routine précise car j’adapte mes séances de sport à mon humeur et au temps dont je dispose ou à l’endroit où je me trouve.

Depuis 1 mois, j’arrive à pratiquer environ 3 à 4 fois par semaine pour une durée moyenne de 20 à 30 min.

J’alterne des séances de

  • yoga,
  • interval training
  • exercices de gym + cardio plus ou moins ciblés

Ce programme m’apporte un équilibre physique et me fait un bien fou. Certains jours, quand la grisaille et le froid ambiant me minent, je ressens même le besoin de faire une séance et je suis redynamisée. C’est magique ! (dit la fille qui vient de découvrir les bienfaits du sports 🙂 )

Les avantages de mon programme

  • accessible sans être ennuyeux ou trop routinier
  • adaptable à votre forme, votre humeur et énergie du jour
  • praticable dedans comme dehors si vous disposez d’une tablette, d’un smartphone, d’un ordinateur ou d’une TV (vous devez bien avoir au moins l’un d’entre eux, sinon vous ne me liriez pas !) ; ou juste une bonne mémoire (!) mais la motivation d’un coach change la donne à mon avis.
  • gratuit ou presque.

Pourquoi “presque” ? Parce qu’il vous faudra un peu de matériel quand même.

Je dispose :

  • d’une paire de chaussure de sport
  • d’un tapis de yoga
  • d’une brique, pour le yoga
  • d’un ballon de pilate
  • d’une paire d’altères pour chevilles ou poignets.

Mais en réalité, au moins pour commencer, seuls les 2 premiers sont indispensables (et encore, même le tapis n’est pas obligatoire).

 

Bref, aucun cas n’est désespéré, j’en suis la preuve !!

Courage !

Si vous manquez de motivation, allez-y à votre rythme, step by step, trouvez ce qui vous fait du bien et construisez une routine sport qui vous ressemble. On a la chance de vivre à une époque où internet rend tout accessible alors profitez-en, vous n’avez plus d’excuse !!

Et n’hésitez pas à partager vos bons plans et expériences dans les commentaires ci-dessous.


Partager cet article :
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.