Soulager les piqures avec l’aroma : conseils de saison #2.3

Partager cet article :

Après avoir découvert ici mes conseils et astuces pour éviter les piqures d’insectes, nous allons voir dans cet article comment soigner les  piqures ou de morsures d’insectes et quelles huiles essentielles utiliser dans ce cas. (si vous souhaitez savoir lesquels sont des insectes et lesquels ne le sont pas, lisez cet article)

Que faire en cas de piqures d’insectes ?

Malgré toutes vos précautions, ils ont été plus malins que vous ? C’est rageant, mais ça arrive, et rassurez-vous, des solutions existent !!

Les étapes suivantes sont quasi similaires, quelle que soit l’origine de « l’attaque » ; je vais les détailler dans la suite de cet article en les adaptant à chaque cas :

– nettoyez/désinfectez

– mettez du froid ou du chaud, en fonction de l’origine de la blessure

– appliquez, si besoin, un produit apaisant

– surveiller l’évolution et montrer à un professionnel de santé si vous avez des doutes

Pensez à votre pharmacien quand vous souhaitez montrer une piqure ou une blessure. Il est qualifié pour juger de son importance et saura vous orienter vers un produit adapté ou un médecin en cas de réaction importante, guérison trop longue ou d’un doute quelconque. Vous éviterez ainsi d’attendre des heures dans une salle d’attente engorgée ou bien des jours, pour un RDV…

Que faire après une piqure de moustique, phlébotome ou autre petit insecte ?

Dans ce cas, la désinfection ou le nettoyage ne seront pas forcement nécessaire, à plus forte raison si vous utilisez des huiles essentielles pour vous soulager, puisqu’elles sont anti-infectieuses naturellement.

Dans le cas d’une petite piqure classique, le risque infectieux n’existera réellement que si vous vous grattez. C’est souvent le cas chez les enfants, qui ont du mal à réfréner le besoin de gratter avec les mains sales.

Les méthodes naturelles pour soulager des piqures

Les huiles essentielles les plus intéressantes pour soulager les inflammations et démangeaisons sont :

  • Les lavandes

HE lavande aspic (Lavandula spica ou latifolia) : anti-inflammatoire, antalgique +++

Par précaution, en raison de la présence de cétones, on évite de l’utiliser chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez les enfants en bas âge (neurotoxicité et risque d’avortement selon les doses)

Dans ce cas, préférez :

HE lavande vraie ou officinale (Lavandula vera) : cicatrisante, anti-inflammatoire, antalgique

HE lavandin super (Lavandula hybrida clone super) : profil similaire à l’HE de lavande vraie, mais moins chère.

***

  • HE menthe poivrée (Mentha x piperata L.nm. Piperata) : antalgique (action « par le froid »), anti-prurigineuse (contre les démangeaisons). Elle agit comme un anesthésiant local.

Interdite avant 30 mois et à éviter chez les jeunes enfants au niveau du visage (risque de spasmes laryngés et de broncho-spasmes). Pour les mêmes raisons, éviter l’HE de menthe poivrée si vous êtes asthmatique.

***

  • HE géranium rosat (Pelargonium graveolens) : HE de la peau, au même titre que les lavandes

***

  • HE eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) : antalgique et anti-inflammatoire

***

  • HE tanaisie annuelle ou bleue (Tanacetum annuum) : moins connue que les autres, elle est très anti-inflammatoire, anti-histaminique et anti-prurigineuse.

Ne pas utiliser en cas d’antécédent de cancers hormono-dépendant (chez la femme) et ne pas confondre avec la Tanaisie vulgaire (Tanacetum vulgare), très riche en cétones donc neurotoxique, abortive, très irritante.

***

Voici 2 formules que vous pourrez utiliser sur vos piqures :

Formule 1 :

  • HE géranium rosat –> 8 gouttes
  • HE menthe poivrée –> 1 goutte

Pour les adultes ou enfants, à partir de 7 ans, à utiliser pur ou dilué dans une noix d’huile végétale d’argan ou de gel d’aloe vera. À appliquer plusieurs fois par jour (5-6 fois)

Formule 2

  • HE citronelle de Ceylan –> 0,25 ml
  • HE géranium rosat –> 0,25 ml
  • HE lavande aspic –> 1 ml
  • HE tanaisie annuelle –> 0,15 ml

Mélanger dans 15 ml d’huile végétale de noisettes, d’argan ou de gel d’aloe vera. À appliquer 5-6 fois/jour.

Les volumes sont petits, mais le ratio moyen pour chaque HE est (dans l’ordre présenté ci-dessus) 2/2/4/1.

Le matériel utilisé pour réaliser vos préparations maison fera l’objet d’un prochain article.

La version pour les enfants : supprimez l’HE de tanaisie et remplacer l’HE de lavande aspic par l’HE de lavande officinale. Vous obtenez une formule idéale pour toute la famille !

Chez les enfants en dessous de 7 ans, respectez 3 à 4 applications par jour.

Chez les enfants en dessous de 3 ans, respectez 2 applications par jour.

Pour les enfants (pour les adultes aussi d’ailleurs;-) ), le froid marche bien, il va jouer le rôle d’anesthésiant (un peu ce que fait la menthe poivrée). Avec une poche de gel comme celle-ci, par exemple !

 Les méthodes chimiques

Pour ne faire que les citer, vous pourrez trouver en pharmacie des crèmes anti-histaminique ou dermo-corticoïdes. Attention avec ces dernières, désinfectez la zone régulièrement et évitez de l’appliquer sur une plaie, car vous risquez de générer une infection.

Que faire si vous trouvez une tique accrochée à vous

On l’a vu ici, les tiques peuvent être vectrices de la maladie de Lyme. Plus longtemps la tique va être en contact avec votre sang, plus le risque de contamination est grand. Donc la 1re chose à faire est de vous inspecter entièrement quand vous rentrez d’une promenade en forêt ou dans des herbes hautes, même si vous avez appliqué un répulsif (vous pourriez avoir oublié une zone) !

Si vous trouvez une tique, il vous faudra la retirer en prenant des précautions afin d’être sûr de ne pas laisser le rostre sur place. Pour cela, utilisez un tire-tique de ce type (convient pour les humains et les animaux) :

Vous pouvez utiliser le tire-tique pour retirer la/les tique(s) vous-même ou bien aller voir votre médecin. Dans tous les cas, une visite chez le médecin s’impose, car vous pourriez avoir besoin d’un traitement antibiotique préventif.

Il est recommandé d’éviter d’utiliser des produits pour endormir les tiques (ether, HE), car la tique risque alors de relarguer de la salive et donc de contaminer. Bien sûr, le risque est minime si vous n’êtes en contact avec la tique que depuis quelques minutes ou heures.

En attendant votre visite chez le médecin, vous pouvez utiliser une des formules ci-dessus pour apaiser et désinfecter la zone.

Un prochain article traitera du sujet spécifique de la maladie de Lyme et de l’utilisation des huiles essentielles dans ce cas précis.

Cas particulier des piqures d’hyménoptères (guêpes, abeilles, frelons)

La 1re chose question à poser dans ce cas est : Êtes-vous allergique ?

Si c’est le cas, vous devez toujours avoir avec vous un style d’adrénaline injectable. Parlez-en à votre médecin !

Si vous n’êtes pas allergique, alors vous pouvez directement appliquer les règles décrites plus haut :

1— Assurez-vous que le dard ne soit pas resté dans la peau, sinon, vous pouvez le retirer avec une pince à écharde puis désinfectez

2— Mettre du chaud : vous pouvez chauffer la zone avec un séchoir à cheveux par exemple (évitez de vous brûler, hein, sinon la journée ne va pas s’améliorer !!). Le venin des hyménoptères est thermolabile, ce qui signifie qu’il va « s’évaporer » sous l’effet de la chaleur.

3— Utiliser une des formules aux HE ci-dessus pour apaiser la blessure et éventuellement du froid, dans un 2e temps, si la zone est chaude et très gonflée.

Cas particulier des morsures d’araignées

Vous pouvez appliquer les mêmes règles et les mêmes formules que précédemment.

Si vous trouvez l’araignée responsable de la morsure, vous pouvez éventuellement la conserver dans un bocal jusqu’à ce que la blessure guérisse. En cas de mauvaise réaction, cela vous permettra de la faire identifier et d’avoir un diagnostic plus rapide.

Surveillez toujours l’évolution des morsures d’araignées et ne perdez pas de temps pour aller consulter si quelque chose vous semble anormal. La plupart du temps, il s’agira d’un évènement douloureux, mais anodin, mais parfois, cela peut prendre des proportions assez embêtantes comme vous pouvez le voir dans cette vidéo (embêtant est un euphémisme ici, âme sensible, s’abstenir !)

J’essaie d’être objective dans mes conseils et de ne pas être trop catégorique. Je n’ai pas la prétention de tout connaitre ni d’avoir tout testé donc je partage simplement avec vous mon avis et mes habitudes et je garde l’esprit ouvert à vos habitudes à vous, vos suggestions et vos retours d’expérience !

Avez-vous testé des formules ou des produits efficaces ? Partagez vos impressions dans les commentaires !


Partager cet article :
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.