3 solutions d’aromathérapie pour éloigner les virus

3 solutions d’aromathérapie pour éloigner les virus

Partager cet article :

[Revision et adaptation #1-avril 2020 : Cet article a été écrit plusieurs mois avant la découverte du Covid-19 et la pandémie que nous subissons. Les conseils que vous allez trouver ici sont donc des conseils généraux, et non pas spécifique de ce virus particulier.

J’ai cependant décidé de l’adapter un peu. Vous trouverez donc [entre crochet] des conseils plus spécifique pour prévenir d’une infection au Covid-19.

Gardez cependant en tête que les mesures physiques que sont le port de masques adaptés, le lavage des mains au savon (de Marseille par exemple) et la distanciation sociale (on parle aujourd’hui d’environ 6 mètres pour éviter les gouttelettes projetées par la toux ou des éternuement !) sont absolument indispensable pour le moment.]

C’est l’hiver, il ne fait pas vraiment froid mais les virus sont quand même autour de nous. Les enfants les ramènent de l’école et d’un membre à l’autre de la famille, lentement (pas toujours !) mais surement, tout le monde y passe.

On ne peut pas les empêcher d’arriver jusqu’à notre porte, par contre, grâce à quelques huiles essentielles bien choisies, on peut les accueillir de manière à ce qu’ils ne s’installent pas !

Voici 3 solutions, à utiliser par toute la famille, pour ne pas épuiser vos stocks de mouchoirs cet hiver.

Solution pour diffusion

[Bien que les huiles essentielles de citron et de niaouli restent des antiviraux efficaces, on préfèrera en ce moment des huiles essentielles qui vont limiter l’entrée du virus dans notre organisme et l’empêcher de s’y installer ; un mélange d’eucalyptus radié et d’eucalyptus globuleux sera particulièrement intéressant pour son action sur les sphères respiratoires hautes (E. radié) et basses, c’est à dire bronchique (E. globuleux). En diffusion de 30 min, 3 fois/jour ou spécifiquement quand vous (ou quelqu’un d’autre) rentrez chez vous]

Le mélange

  • Huile essentielle de citron (Citrus limonum ou citrus limon)
  • Huile essentielle de niaouli (Melaleuca quinquernevia)

A part égale. Vous n’avez pas besoin de mélanger au préalable dans un flacon, vous pouvez utiliser 4 gouttes de chaque directement dans votre diffuseur.

Les huiles essentielles

Niaouli (Melaleuca quinquernevia, feuilles)

Riche en 1,8 cinéole, elle est un excellent anti-viral, particulièrement indiquée dans les troubles ORL (mais pas uniquement).

Elle convient aux enfants (au delà de 4 ans) et aux adultes.

Ici utilisée en diffusion, elle n’a pas de contre indication. Eviter toutefois de diffuser dans une pièce de petite taille en présence d’un enfant. Vous pouvez cependant l’utiliser pour désinfecter la chambre d’un enfant de moins de 4 ans, seulement pas en sa présence.

Citron (Citrus limonum ou citrus limon, zeste ici)

Riche en limonène, cette huile essentielle est un excellent antiseptique atmosphérique. Son parfum frais et agréable en font une huile à diffuser régulièrement pour assainir votre intérieur.

Elle agit aussi comme tonique stimulant. Elle particulièrement adaptée aux enfants, qu’elle stimule et met de “bonne humeur”.

Précaution : photosensibilisante +++. A éviter en application cutané, ne jamais utiliser dans le bain, chez les enfants comme chez les adultes.

Quand diffuser ?

Ce mélange est idéal durant tout l’hiver et vous pouvez le diffuser tous les jours sans aucun problème, dans les pièces communes, les chambres ainsi que la cuisine (un bon moyen pour se débarrasser des odeurs de cuisine et rafraichir l’atmosphère!)

En période d’épidémie, quand un membre de la famille est malade, diffuser 2 à 3 fois par jour, si vous le pouvez, dans la/les pièces de vie ainsi que dans la chambre de l’intéressé.

Pour les enfants, vous pouvez remplacer le citron, dans la chambre notamment, par l’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) (voir plus loin).

Solution pour application

Le mélange

  • 1 ml d’huile essentielle de bois de Ho (Cinnamomum camphora CT linalol)
  • 1,5 ml d’huile essentielle d’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)
  • 7,5 ml d’huile végétal d’amande douce ou d’abricot

Les huiles essentielles

[L’huile essentielle d’Eucalyptus radié reste un choix intéressant ici. Elle pourra être remplacée par celle d’Eucalyptus globuleux chez les adultes, associée au Laurier noble, en prévention, si vous vous sentez fatigué ou que vous évoluez dans un milieu à risque de contamination. En cas de suspicion de contamination, préférez la voie orale, bien plus efficace dans ce cas]

Bois de Ho (Cinnamomum camphora CT linalol)

Quand on a des enfants, elle fait partie des huiles essentielles indispensable. Elle est aussi très utile pendant la grossesse.

Très proche de l’huile essentielle de bois de rose en terme de composition ( +90% de linalol), elle appartient à la même famille que le ravintsara.

Elle est antivirale et antibactérienne. Non irritante, elle sera assez facile à utiliser.

Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata, feuilles et rameaux)

Cette huile essentielle est particulièrement indiquée dans les troubles respiratoires (voies hautes).

Riche en 1,8 cinéole, elle va être décongestionnante, expectorante et antiseptique.

Elle est aussi idéale pour les enfants.

Quand utiliser ce mélange ?

Cette synergie d’huile essentielle est idéale pour les rhinites, rhinopharyngites, bronchites, notamment chez les enfants.

Elle pourra être utiliser seule dès les 1ers symptômes (nez pris, toux productive, fièvre) ou en complément d’un traitement allopathique si celui-ci s’avère nécessaire.

Elle sera aussi efficace sur ce type de symptômes chez les bébés qui font leur dents. La pousse des dents est souvent associé à ce type de signes de rhinopathies. Ne laissez pas votre petit s’infecter, utilisez-la dès ses 1ers symptômes pour le soulager et le protéger. Il aura en effet tendance à s’infecter à cause de l’inflammation et de la fatigue qui accompagne ces épisodes de pousse dentaire.

Comment utiliser ce mélange ?

En application locale sur la voute plantaire et le long de la colonne vertébrale (chez le tout petit) ainsi que sur la poitrine (au delà de 3 ans).

3 fois par jour

Complétez avec de la diffusion atmosphérique (voir ci-dessus)

Avertissement : En cas de fièvre chez un enfant, pensez à la monitorer. Au delà de 40˙C, ou en présence d’un enfant de moins de 3 mois, consultez un médecin sans attendre . Sinon, utilisez une synergie d’huile essentielle telle que celle décrite plus haute, adaptée à l’enfant. Si la fièvre persiste au delà de 2 jours, consultez un médecin.

Et chez les adultes ?

Un petit aparté ici pour les adultes :

cette formule convient bien à des adultes ; il suffira simplement d’appliquer 4 à 6 fois/jour plutôt que 3.

Si vous n’avez pas d’enfants, vous pouvez toutefois faire quelques adaptations de dose et de composition :

1- Vous pouvez remplacer l’huile essentielle de bois de hô par de l’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum camphore CT cinéole ) ou du niaouli, qui seront plus spécifique en cas d’épidémie grippale.

2- Vous pouvez remplacer l’huile essentielle d’eucalyptus radié par celle d’eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus) si vous sentez un encombrement plutôt bronchique)

  • 2,5 ml d’huile essentielle de Ravintsara (ou niaouli)
  • 2 ml d’eucalyptus radié (ou globuleux)
  • 5 ml d’huile végétale d’abricot, d’amande douce…

en application sur la poitrine et le dos, 4 à 6 fois/jour, dès les 1ers symptômes

Solution buvable

[Là encore, huiles essentielles de Laurier noble, d’Eucalyptus globuleux associées à celle de Lentisque pistachier seront plus adaptées pour lutter contre le Covid-19 ; 1 goutte de chaque sur un comprimé neutre ou dans une cuillère à café de miel, 4 fois/j pendant 3-5 jours.]

Il y a quelques années, j’ai découvert le mélange appelé Gouttes aux Essences de chez Nature Active. Je l’adore et j’en ai toujours un flacon à la maison.

J’aime bien faire mes propres synergies mais celle-ci est super efficace contre tout un tas d’infection (ORL bien sûr, c’est son indication, mais aussi cystites ou encore gastro-entérite).

Synergie d'huile essentielle gouttes aux essences

Vous voilà donc paré pour affronter ce qu’il reste de l’hiver. Il n’est pas bien froid cette année mais il apporte quand même son lot d’infection.

Les huiles essentielles sont une bonne alternative en phase de 1er symptôme car elles vont stimuler et renforcer vos propres défenses en plus de jouer leur rôle d’anti-infectieux. Plutôt intéressant, non ?

Et vous, avez-vous une ou plusieurs huiles essentielles dont vous ne vous séparez jamais l’hiver ?

l'aromathérapie a toute sa place dans la lutte contre les infections. Ici, découvrez quelles huiles essentielles ont des propriétés antivirales
Quelles huiles essentielles peuvent nous aider à lutter contre les épidémies virales ?
De nombreuses huiles essentielles ont des propriétés antivirales intéressante.
Les huiles essentielles antivirales efficaces

Partager cet article :
  • 19
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.