Homme méditant

Méditer pour une vie plus saine

Partager cet article :

Quand on parle de vie saine, la pratique de la méditation n’est jamais très loin. Prendre soin de son corps est primordial pour vivre sainement, mais prendre soin de son esprit est tout aussi nécessaire.

Nous allons voir dans cet article comment le fait de méditer jour après jour peut vous rendre plus heureux et plus concentré sur ce qui compte pour vous.

Cet article fait partie d’un “carnaval d’articles” organisé par Christophe Lorreyte. Pour cet évènement inter-blogueurs, des blogueurs issus d’univers différents vont écrire sur le sujet imposé suivant : « La place qu’occupera la méditation dans le futur ». Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir ce thème abordé selon différents points de vue avec la possibilité d’en apprendre énormément sur le sujet.

Un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Vous pouvez visiter le blog de Christophe Lorreyte en cliquant ici. Vous y trouverez des idées inspirantes et des conseils sur des sujets tels que le bien-être, la méditation, ou encore la communication.

La place de la médiation dans une vie saine

Selon vous, que cache le terme “vie saine” ?

🙂 Les réponses risquent d’être aussi nombreuses que le nombre de personnes se posant cette question. Mener une vie saine est quelque chose de personnel, un état d’esprit. 

Pour résumer, ma réponse à cette question tient dans cette citation :

Men sana in corpore sano

(Si le sujet vous intéresse, lisez cet article et celui-ci)

Prendre soin de son corps, grâce à une alimentation saine, ou encore en privilégiant les soins préventifs d’origine naturelle, tels que les plantes et les huiles essentielles, est une étape indispensable et fondamentale dans la recherche d’une vie saine. Et cela contribue à avoir un “esprit sain“.

Mais dans une société hyperactive, hyper-compétitive, stressante et qui nous sollicite en permanence, un corps sain ne va plus forcément de paire avec un “esprit sain”.

stress relax vie saine

Dans ce cas, la pratique régulière de la méditation pleine conscience va nous permettre de prendre du recul, de lâcher prise et de nous recentrer un peu sur nous-même. 

Il ne s’agit pas là d’un acte égocentrique, bien au contraire !

Méditer va vous permettre de diminuer votre anxiété, votre stress et va améliorer les symptômes qui y sont associés (baisse de la tension artérielle, par exemple). Mais en pratiquant la méditation, vous allez aussi augmenter votre ouverture d’esprit et votre capacité à être à l’écoute – de vous-même ET des autres !

En apaisant les tensions et en clarifiant les idées, elle vous accompagne vers une meilleure communication avec les autres et des échanges plus fluides.

De nombreuses études soulignent les bienfaits de la méditation sur notre santé. En voici une, que j’ai sélectionnée pour son sérieux, et que je vous résume ci-dessous.

Les effets de la méditation sur notre cerveau

L’étude en question a été menée en 2011 par l’équipe de Sara Lazar, chercheur en psychiatrie au MGH (Massachusetts Général Hospital) et professeur de psychologie à Harvard. 

Sara Lazar et son groupe de recherche ont étudié, pour cette étude, les effets de la méditation pleine conscience pratiquée quotidiennement (27 min, en moyenne) pendant 8 semaines sur un groupe de 16 personnes. Un groupe témoin de 16 personnes ne pratiquant pas de méditation a servi de contrôle.

Le cerveau des 2 groupes a été “photographié” par IRM, 2 semaines avant le début de l’étude puis à la fin des 8 semaines du programme de méditation.

Les résultats : des changements de structure de la matière grise (!) dans les zones suivantes : 

l’hippocampe : augmentation de la densité de matière grise . Cette région est connue pour être le siège de l’apprentissage, de la mémoire.

+ augmentation de la densité de matière grise dans différentes zones sièges de la compassion, de la conscience de soi et de l’introspection.

l’amygdale : diminution de la densité de matière grise ; cette zone joue un rôle important dans l’anxiété et le stress.

La sensation de bien-être ressentie après la pratique de méditation n’est pas seulement liée au temps de relaxation qui l’accompagne mais bien à une modification de la structure du cerveau. Les résultats sont donc prévus pour durer !

La place de la méditation dans le futur

Cette étude nous montrent que 8 semaines de méditation quotidienne, à raison de 27 min par jour, en moyenne, sont capables de modifier la structure même du cerveau. Les résultats : 

  • une amélioration des capacités de concentration et d’apprentissage, d’empathie et
  • une diminution de stress et de l’anxiété.

On peut imaginer l’intérêt d’une telle pratique dans la prise en charge d’un syndrome de stress post-traumatique, d’un burn-out,…

Plus qu’une tendance ou un effet de mode, la méditation pourrait (devrait ?) devenir une alternative incontournable dans la prise en charge de certains troubles psychiatriques. Mais elle présente aussi un intérêt dans l’accompagnement de tout autre pathologie lourde ou de long terme ayant un impact sur le psychisme des patients.

Comment méditer

Si vous souhaitez pratiquer la méditation mais que cela vous semble inaccessible ou difficile, voici quelques astuces :

  1. Commencez par la méditation guidée si vous n’avez aucune expérience. Des applications comme Petit Bambou ou Headspace (en anglais) offrent des sessions gratuites.
  2. La “bonne” position à adopter est celle dans laquelle vous êtes confortable. Assis sur une chaise ou par terre, debout, allongé, les yeux ouverts ou fermés, c’est à vous de décider de ce qui vous convient le mieux !
  3. Vous n’êtes pas obligé de pratiquer 30 min par jour pour ressentir des effets positifs. 5 min, c’est déjà très bien ! A conditions de pratiquer régulièrement. Et si vous souhaitez pratiquer plus longtemps mais que vous manquez de temps, sachez que quelques minutes plusieurs fois par jours sont aussi très utiles (pourquoi pas 5 min au réveil, 3-5 min pendant la pause de midi et 5 min avant d’aller au lit ?)

“Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire.”

Saint François de Sales

Et vous, pourquoi pratiquez-vous la méditation ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Quelles difficultés rencontrez-vous ?


Partager cet article :
  • 7
    Partages

2 thoughts on “Méditer pour une vie plus saine”

  1. Merci pour ton article, je pratique moi même la méditation de pleine conscience et j’ai partagé un article sur mon blog suite à la conférence d’Ilios Kotsou.
    A bientôt,

    1. Alexandra dit :

      Merci Wivine ! Je ne connaissais pas Ilios Kostsou, du coup je suis allé voir ton article. C’est très intéressant 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.